Sécurité des écoles françaises

Suite à l’inscription de graffitis menaçants sur les murs extérieurs de l’école Robert-Desnos de Tunis, dans la nuit du 3 au 4 février 2013, l’ambassade de France a immédiatement saisi les autorités tunisiennes en leur demandant que toute la lumière soit faite sur cet incident et en les priant de renforcer le dispositif assurant la sécurité des écoles françaises en Tunisie. La direction de l’école a, pour sa part, déposé plainte auprès de la police.

Le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, M. Kader Arif, en visite officielle en Tunisie à cette date, a appelé l’attention des plus hautes autorités de l’État (président de la République, Premier ministre, ministre de la Défense) sur les inquiétudes que ces graffitis ont suscitées auprès des communautés française et éducative. En réponse à sa demande, les autorités tunisiennes se sont engagées à ce que soient prises les mesures appropriées pour renforcer la sécurité de nos écoles.

Dernière modification : 05/02/2013

Haut de page